Journée internationale contre la violence et le harcèlement scolaire

Esta entrada también está disponible en: Aragonés Català Español Français English

INACTION

Je dois dire une chose. Ce n »est pas facile à compter. Mon esprit a supprimé beaucoup de détails, mais je me souviens que j »étais dans le récréation de mon école et je me souviens très bien du visage de ma compagne. Je ne me souviens pas de ce qui s »était passé, je ne sais pas ce qui a déclenché cette situation, mais plus je le pense, plus j »ai peur.

Elle était au centre de la cour et de nombreux compagnons ont commencé à l »écouter. Les boucliers se produisaient sur son visage, l »un derrière l »autre. Je crois que l »audace des premiers a encouragé les autres à suivre les mêmes étapes et à écouter aussi. Je me souviens de son visage rouge et des yeux pleurants couverts par la salive des autres et je me souviens qu »il marchait ferme vers la sortie pour partir de là le plus tôt possible.

Je m »efforce de l »oublier. C »est à peine la honte qui me cause. Je n »ai pas craint. Je n »ai pas craché le visage, mais je n »ai rien fait pour la défendre. Cela m »honore profondément.

Il est vrai qu »à ce moment-là, j »ai à peine compris la situation. J »ai toujours été beaucoup à ma boule et certainement ce jour-là, un plus grand nombre, j »étais aussi à ma boule. C »est probablement la raison pour laquelle je ne me souviens pas de ce qui a conduit à ce point.

Je lui donne des tours et il me vient tout le temps une question à la tête: Qu »est-ce qui explique comment commencer? Qu »aurait pu faire cette fille de 12 ans qui méritait l »humiliation à laquelle les camarades de classe l »ont soumise? Qu »est-ce qu »il faut faire dans un récréation pour qu »il ne vous reste plus qu »à souffrir des dizaines de boucliers tombant sur le visage?

Je ne sais pas à vous, mais je ne suis pas convaincu de la réponse. Si j »ai du mal à l »écrire, imaginez-vous le mal qu »il a dû lui faire? Est-ce que vous imaginez avoir souffert ?

 width=

L’UNESCO a désigné une journée comme la Journée internationale contre la violence et le harcèlement à l’école (continuez à lire pour en savoir plus), mais vous allez en classe tous les jours et je pense que le mieux serait que chacun et chacun soit la journée contre le harcèlement à l’école. Personne ne le mérite.

Description

Le premier jeudi de novembre de chaque année, l’UNESCO a proclamé Journée internationale contre la violence et le harcèlement à l’école, y compris le cyberharcèlement, reconnaissant ainsi que la violence dans l’environnement scolaire sous toutes ses formes (intimidation) porte atteinte aux droits des enfants et des adolescents, à la santé et au bien-être. L »UNESCO lance un appel aux États membres, aux organisations internationales et régionales intéressées ainsi qu »à la société civile, y compris les organisations non gouvernementales, les particuliers et les autres parties intéressées, pour qu »ils aident à promouvoir, organiser et célébrer cette journée internationale.

L »objectif est de sensibiliser les gens au problème de la violence en réseau et du cyberharcèlement et à ses conséquences, ainsi qu »à la nécessité de les mettre fin. Il invite également les membres de la communauté éducative, les autorités et les secteurs connexes tels que les technologies à prêter attention à ce problème pour les inciter à contribuer à la prévention de la violence en ligne, afin d »assurer la sécurité et le bien-être des enfants, des adolescents et des jeunes.

Pour en savoir plus:

 class=
Site web de l »Unesco

Le contenu et les objectifs de cette proposition coïncident en partie avec ceux de la Journée internationale de l »éducation (24 janvier) et de la Journée internationale de la zéro discrimination (1er mars).

En Aragon

Dans notre communauté autonome, il existe depuis 2018 un observatoire aragonais pour la coexistence et contre le harcèlement scolaire. Il s »agit d »un organe collégial, consultatif, consultatif et participatif, qui a pour but de favoriser la coexistence positive et la résolution constructive des conflits qui se produisent dans la communauté éducative, avec une attention particulière aux situations de harcèlement.

Y a-t-il un téléphone contre le harcèlement scolaire ? 900 100 456 Il fonctionne 24 heures 365 jours par an.

Un détail

La page de l’Unesco consacrée à cette Journée internationale offre des visions parallèles, liées à la prévention des conflits et des mauvaises pratiques en classe. Il est très intéressant d »aller un peu plus loin, le document sur la violence sexiste dans les salles de classe.

Une réflexion

L’objectif 4 du Programme de développement durable à l’horizon 2030 de l’ONU préconise une éducation inclusive et équitable de qualité. Cela sera impossible tant que les étudiants continueront de subir une discrimination ou de subir une violence fondée sur l »identité de genre et l »orientation sexuelle réelle ou apparente.

L’UNESCO soutient des actions de prévention et de combat en tant que réponse du secteur éducatif à la violence et au harcèlement homophobes et transphobes, physiques ou psychologiques. Ces réponses doivent être fermes dans la communauté éducative, mais la base est l »éducation précoce.

Propositions pour l »enseignant

En affectant la coexistence en classe et le développement normal du cours, en influant directement sur la réalisation des objectifs scolaires, la question traitée en cette Journée internationale a une transversalité évidente et précise d »une attention continue dans la salle de classe et au centre.

Il est recommandé de travailler spécifiquement sur des questions telles que celles mentionnées dans les paragraphes précédents concernant la violence sexiste, homophobie et transphobie et, bien sûr, de travailler dans la salle de classe à partir de documents audiovisuels tels que :

Il est également proposé de rechercher et de commenter des informations relatives au harcèlement scolaire, non pas nécessairement (ou non exclusivement) sur des événements particuliers, mais aussi sur des initiatives visant à neutraliser et à prévenir le problème.

Par exemple, rapports et bilans (nouvelles à Heraldo de Aragón). Ou encore, une nouvelle sur une rencontre d »étudiant assistant pour la coexistence à l »IES Pablo Gargallo de Zaragoza.

Il est recommandé de ne pas perdre de contact avec différentes campagnes qui, dans l »environnement des Nations Unies, notamment en ce qui concerne les objectifs de développement durable, sont régulièrement présentées.

Cette proposition renforce l »élan imprimé au développement de valeurs favorisant l »égalité effective entre les hommes et les femmes et la prévention de la violence fondée sur le sexe, ainsi que des valeurs inhérentes au principe de l »égalité de traitement et de la non-discrimination en raison de toutes conditions ou circonstances personnelles ou sociales, en encourageant l »apprentissage de la prévention de toute forme de violence et du règlement pacifique des conflits. Il contribue également à promouvoir et à diffuser les droits des enfants dans le domaine de l »éducation.

Il participe à des principes méthodologiques tels que l »attention à la diversité des élèves et une attention particulière à l »intelligence émotionnelle, en favorisant un climat de classe et d »école qui favorise l »équilibre personnel et des relations personnelles fondées sur les valeurs fondamentales de coexistence, depuis la prévention des conflits et la résolution pacifique des conflits, ainsi que la non-violence dans tous les domaines.

Objectifs à atteindre

ESO:
  • Assumer de manière responsable leurs devoirs, connaître et exercer leurs droits dans le respect des autres, pratiquer la tolérance, la coopération et la solidarité entre les individus et les groupes, s »engager dans le dialogue, en renforçant les droits de l »homme et l »égalité de traitement et de chances entre les femmes et les hommes, en tant que valeurs communes d »une société pluraliste, et se préparer à l »exercice de la citoyenneté démocratique.
  • Évaluer et respecter les différences entre les sexes et l »égalité des droits et des chances entre eux. Rejeter la discrimination fondée sur le sexe ou toute autre condition ou circonstance personnelle ou sociale. Rejeter les stéréotypes discriminatoires entre les hommes et les femmes, ainsi que toute manifestation de violence à l »égard des femmes.
  • Renforcer leurs capacités affectives dans tous les domaines de la personnalité et dans leurs relations avec les autres, ainsi que rejeter la violence, les préjugés de toute nature, les comportements sexistes et résoudre pacifiquement les conflits.
Baccalauréat:
  • Exercer la citoyenneté démocratique dans une perspective globale et acquérir une conscience civique responsable, inspirée des valeurs de la Constitution espagnole ainsi que des droits de l »homme, qui encourage la coresponsabilité dans la construction d »une société juste et équitable.
  • Consolider une maturité personnelle et sociale qui leur permette d »agir de manière responsable et autonome et de développer leur esprit critique. Prévoir et régler pacifiquement les conflits personnels, familiaux et sociaux.
  • Promouvoir l »égalité effective des droits et des chances entre les hommes et les femmes, analyser et évaluer de façon critique les inégalités et les discriminations existantes, en particulier la violence à l »égard des femmes, et promouvoir l »égalité réelle et la non-discrimination des personnes, quelle que soit leur situation personnelle ou sociale, en accordant une attention particulière aux personnes handicapées.

Matières pouvant être liées

  • Valeurs éthiques (ESO, 1er et 2e cycles)
  • Éducation à la citoyenneté et aux droits de l »homme (ESO, deuxième cycle)
  • Baccalauréat: À attribuer en fonction de la modalité

Développement des compétences

  • Compétences sociales et civiques