Journée internationale de la langue maternelle

Esta entrada también está disponible en: Aragonés Català Español Français English

GROS MOTS MATERNELS

Voyez-vous le monde tel qu’il est ou tel que votre langue le définit ?

Vous avez peut-être entendu dire que les Eskimos ont 12 mots différents pour désigner la neige. Dans le monde esquimau, il y a douze concepts alors que dans notre monde, il n’y en a qu’un seul. Les deux réalités sont différentes. Ce n’est qu’un petit exemple, mais il y a mille façons dont la langue que vous parlez peut changer ou définir votre façon de voir le monde. Y avez-vous déjà pensé ?

Je ne veux pas vous alourdir avec des histoires compliquées, mais vous devez reconnaître que les langues sont parfois un véritable fouillis. Dans cette même phrase, des mots aragonais se sont glissés parce que ceux d’entre nous qui ont grandi en Aragon, cela nous arrive souvent. Cela vous arrive-t-il ?

Ici, en Aragon, l’aragonais, le castillan et le catalan sont traditionnellement parlés, mais il y a aussi des maisons dans lesquelles tant de langues se mélangent qu’on ne sait même plus de quoi on parle. Est-ce le cas de la vôtre ?

C’est bon, j’ai la preuve infaillible pour savoir quelle est la langue maternelle d’une personne qui parle plusieurs langues : les gros mots.

Tu dois te mettre dans une situation qui te fait vraiment chier. Par exemple, vous vous faites engueuler pour quelque chose que vous n’avez pas fait, le coupable s’en sort et il n’y a aucun signe d’amélioration, vous le supportez aussi longtemps que possible, mais quand vous en avez assez, vous commencez à jurer à gauche, à droite et au centre, directement des tripes, sans filtre, sans une seconde de réflexion. C’est à ce moment-là que vous devez faire attention à la langue que vous utilisez : c’est votre langue maternelle. Celui dans lequel vous ressentez des choses. Et cette langue peut non seulement limiter votre façon de voir le monde, mais aussi déterminer votre vie.

Pourquoi est-ce que je dis ça ? Parce que je viens de découvrir que 40 % de la population mondiale n’a pas accès à l’éducation dans une langue qu’elle comprend et mon sang s’est glacé. Je me suis imaginé dans un cours de maths en japonais – mon Dieu, c’est facile à comprendre en espagnol!

Lisez la suite pour en savoir plus sur le sujet.

Description

La Journée de la langue maternelle est célébrée dans le monde entier depuis 2000, suite à un accord conclu lors de la Conférence générale de l’Unesco qui s’est tenue l’année précédente au Bangladesh. L’engagement envers la diversité culturelle et linguistique en tant que moteur d’une société durable est au cœur de cette journée.

L’attention portée à l’interculturalité est essentielle. Valoriser sa ou ses propres langues et reconnaître celles des autres contribue également au développement intégral de l’individu et à la réalisation de l’objectif « Éducation de qualité » de l’Agenda 2030 des Nations unies.

La commémoration de cette journée nous fait également prendre conscience de la situation délicate de nombreuses langues menacées et en voie de disparition (avec tout ce que cela implique en termes de perte de patrimoine culturel, les langues étant un moyen de transmettre des connaissances, des savoir-faire et des modes de vie).

 class=
Pour en savoir plus

Les objectifs et le contenu de cette proposition peuvent être liés à la Journée européenne des langues (26 septembre).

 class=

En Aragon…

Notre communauté autonome a le privilège de posséder trois langues propres : l’espagnol, l’aragonais et le catalan. Notre société est de plus en plus plurielle et il existe également des Aragonais et des Aragonaises dont la langue maternelle a d’autres origines (de l’arabe et du chinois au roumain et aux langues slaves, entre autres).

Les langues sont un trésor, elles sont un héritage et il est de notre devoir de les préserver… et de les utiliser. Parce qu’ils sont avant tout des vecteurs de communication, ils construisent des ponts de compréhension. Ils ne doivent jamais être conçus pour marquer des distances.

 class=

Conformément à cette philosophie et à cette réalité plurielle, la Journée internationale de la langue maternelle donne lieu chaque année en Aragon à un important agenda d’activités, avec une attention particulière pour les langues minoritaires : pièces de théâtre et concerts, audiovisuels et expositions, causeries et présentations de livres…

Un exemple de la programmation de 2022 se trouve dans le site web que le gouvernement d’Aragon consacre à cette réalité linguistique.

Un détail et une réflexion

On estime que, chaque année, quelque vingt-cinq langues disparaissent dans le monde. De nombreux autres sont menacés. L’Atlas des langues en danger dans le monde (Unesco) actualise les données à ce sujet et souligne la gravité de la situation.

 class=

Quarante pour cent de la population mondiale n’a pas accès à l’éducation dans une langue qu’elle parle ou comprend. Cependant, l’éducation multilingue fondée sur la langue maternelle a également progressé (notamment depuis les premières études), et les institutions s’engagent de plus en plus à lui donner vie dans la sphère publique.

En ajoutant une nuance liée aux technologies et à leur double visage, la directrice générale de l’Unesco Audrey Azoulay s’exprimait :

La technologie peut fournir de nouveaux outils pour la préserver, par exemple en nous permettant d’enregistrer et de conserver des langues qui n’existent parfois que sous forme orale, facilitant ainsi leur diffusion et leur analyse. En bref, ils font des langues locales un patrimoine commun. Cependant, face au risque d’uniformisation linguistique qu’entraîne Internet, il faut aussi être conscient que le progrès technologique ne servira le multilinguisme que si nous faisons des efforts pour qu’il en soit ainsi.

Suggestions pour les enseignants

La Journée internationale de la langue maternelle présente une certaine « interchangeabilité » avec des dates telles que la Journée européenne des langues (26 septembre). Cet événement, conçu comme un hommage à la diversité linguistique d’un continent, l’Europe, qui compte plus de 200 langues propres, dans lequel l’UE a 24 langues officielles, où l’on trouve une soixantaine de langues régionales ou minoritaires et où l’on parle de nombreuses autres langues provenant d’autres parties du monde… concentre autour de lui de nombreuses propositions didactiques.

Il existe plusieurs blogs d’enseignants sur le résau qui proposent des activités de différents profils. Parmi celles que nous avons vues, nous pensons qu’il faut mentionner: 6 activités sur les langues du monde (La Classe de Ele).

Cette nature « interchangeable » signifie que les deux jours (26 septembre et 21 février) peuvent être considérés comme parfaitement compatibles, se nourrissant l’un l’autre.

L’environnement de chaque école (sa situation géographique, la réalité culturelle locale et régionale, l’aire linguistique) et la réalité interne de chaque classe (sa composition sociale et ethnique, par exemple) peuvent conditionner les stratégies et aider à établir des méthodologies spécifiques.

On peut jouer avec l’expérience des élèves : s’ils viennent de l’étranger et que leur langue maternelle est différente de l’espagnol ; s’ils utilisent l’aragonais ou le catalan à la maison, si un membre de la famille le parle, si des mots différents sont utilisés dans un contexte spécifique… Il est intéressant de transformer les expériences quotidiennes en objets de verbalisation, en éléments de comparaison et d’apprentissage.

Les ressources éducatives fournies sur la page du gouvernement d’Aragon (où il y a aussi une zone privée pour les enseignants) peuvent être très utiles.

 class=

Nous vous recommandons de regarder et (si vous le souhaitez) de discuter le documentaire « L’Aragon et ses langues », qui est disponible gratuitement sur la chaîne Youtube « Lenguas de Aragón » :

 class=

Objectifs que cette proposition contribue à atteindre

ESO:
  • Développer des compétences de base dans l’utilisation des sources d’information afin d’acquérir de nouvelles connaissances avec un sens critique. Acquérir une préparation de base dans le domaine des technologies, notamment celles de l’information et de la communication.
  • Comprendre et s’exprimer correctement, oralement et par écrit, en langue espagnole et, le cas échéant, en aragonais ou en catalan d’Aragon, des textes et des messages complexes, et s’initier à la connaissance, à la lecture et à l’étude de la littérature.
  • Comprendre et s’exprimer dans une ou plusieurs langues étrangères de manière appropriée.
  • Connaître, valoriser et respecter les aspects fondamentaux de la culture et de l’histoire de soi et des autres, ainsi que le patrimoine artistique et culturel.
Baccalauréat:
  • Consolider les habitudes de lecture, d’étude et de discipline, comme conditions nécessaires à l’utilisation efficace de l’apprentissage, et comme moyen de développement personnel.
  • Maîtriser, à l’oral comme à l’écrit, la langue espagnole et, le cas échéant, l’aragonais ou le catalan d’Aragon.
  • S’exprimer couramment et correctement dans une ou plusieurs langues étrangères.
  • Utiliser les technologies de l’information et de la communication avec compétence et responsabilité.

Sujets avec lesquels ell peut être liée

  • Langue et Littérature espagnoles/ Langues Étrangères / Langues Propres d’Aragon (ESO, 1er et 2ème cycles).
  • Langue et Littérature espagnoles/ Langues Étrangères / Langues Propres d’Aragon / Autres en fonction de la modalité (Baccalauréat).

Développement des compétences

  • Compétence en communication linguistique.
  • Conscience et expressions culturelles